Retour d’expérience – Migration AWS

0
57
HA_Migration-Hub
HA_Migration-Hub

La migration d’une entreprise vers le Cloud est un moyen de gagner en flexibilité et en agilité. C’est dans ce but que EASYTEAM accompagne ses clients pour étudier la migration de leur SI vers le Cloud.

Le processus de migration, de façon générale, se compose de 5 étapes :

Phase 1 : Préparation de la migration et planification des activités

Dans cette phase, on détermine les objectifs souhaités et les avantages que l’on peut attendre d’une migration vers le Cloud.

Phase 2 : Découverte du portefeuille et planification

On étudie la cartographie du système d’information, on recense les applications ainsi que leurs dépendances afin de définir des critères d’éligibilité au Cloud en fonction des contraintes de l’entreprise (Sécurité, Réglementaires, financières, …).

Dans cette phase, on réalise aussi une étude financière de la migration afin d’estimer les charges et les gains et valider ainsi les objectifs de rentabilisation.

Phase 3 : Construction de la fondation Cloud

La fondation est constituée des services nécessaires qui doivent être disponibles avant qu’un premier déploiement de périmètre métier puisse être réalisé.

Plusieurs catégories de services sont concernées :

    • Réseau :  routage ; filtrage ; sécurité ; interconnexion réseau sécurisé ; accès au tenant Cloud
    • Identité, sécurité : droits d’accès aux ressources, domaine, audit traçabilité, indicateurs de sécurité
    • Système : automatisation des déploiements, rollback ; antivirus ; update, patch management ; backup ; mécanismes PRA

Durant cette phase, on construit la fondation Cloud en tenant compte des contraintes des applications en termes de sécurité, de réglementation et de performance.

Phase 4 : Conception, migration et validation de l’application

Chaque application est conçue, migrée et validée selon l’une des six stratégies de migration d’applications « Les 6 Rs » : Rehosting , Replatforming , Repurchasing, Refactoring , Retire , Retain .

Il est important à ce stade de mettre en place une usine de migration pour industrialiser cette opération. AWS met à disposition des outils pour réaliser cette industrialisation : AWS Server Migration Service (SMS), AWS Database Migration Service (DMS) et CloudEndure Migration.

Phase 5 : Exploitation

C’est la phase de mise en exploitation des applications dans le Cloud, les systèmes on-Premise sont alors éteints.

Notre expérience a montré que l’une des clés de réussite de la migration est la pertinence des travaux réalisés lors de la phase de découverte du parc applicatif et d’infrastructure de l’entreprise afin d’établir une cartographie pour collecter les informations ci-dessous :

  • Les briques applicatives et leurs caractéristiques : Technologie supportée, prérequis OS, Prérequis Infra, contraintes métiers, contraintes réglementaires, …
  • Description de l’infrastructure : recensement des serveurs physiques et virtualisés et des unités de stockage avec leurs caractéristiques. Les métriques de consommation des ressources sont aussi collectées pour optimiser la définition des cibles Cloud.
  • Une cartographie des flux : il s’agit d’une image des flux réseaux entre les différents composants, pour ainsi réaliser une estimation du volume des échanges de données dans le Cloud et d’anticiper les besoins d’interconnexion entre les différentes briques applicatives et différents sites.

C’est une phase dont la complexité s’accroit en fonction de la taille du SI et de l’hétérogénéité de ses composants. C’est pour cela qu’il est recommandé de s’appuyer sur des outils pour industrialiser cette opération, ci-dessous quelques outils du marché :

  • AWS Application Discovery Service.
  • Turbonomic.
  • AppDynamics
  • NetFlow

Cette cartographie est utile à différents niveaux :

  • Analyser les différents workloads pour définir la meilleure stratégie de migration parmi les 6Rs.
  • Réaliser des projections vers le Cloud afin d’établir des simulations financières du coût du SI dans le Cloud.
  • Avoir tous les éléments nécessaires pour définir la fondation afin de couvrir les besoins de toutes les briques applicatives et tenir compte de toutes les contraintes sécuritaires et réglementaires.

En conclusion, il faut noter que réussir une migration dépend aussi d’autres paramètres :

  • Connaissance du client de son SI, et qualité du référentiel de documentation du SI.
  • Capacité à industrialiser les différentes phases.
  • Une conduite du changement efficace.